COVID-19: Nouvelles de Zimbabwe du 30.4.2020

Aide aux sans-abris à Harare, Zimbabwe: A Harare de nombreuses personnes vivent dans la rue – parmi elles on trouve très souvent des jeunes ou des personnes atteintes d’une maladie mentale. Leur seul moyen de survie est de mendier. Avec le confinement actuellement décrété, cette maigre source de revenus est en train de disparaitre aussi. Le gouvernement a donc organisé des refuges temporaires pour les sans-abris. Il y a trois maisons au total, situées quelques 25 kilomètres en dehors de Harare. En ce moment, 270 personnes y ont trouvé refuge: 162 hommes, 15 femmes et 92 enfants.

Ils y reçoivent de la nourriture et des couvertures, mais la plupart d’entre eux ont également besoin de soins médicaux. Quelques adultes souffrent de maladies vénériennes, du SIDA ou d’autres maladies, d’autres ont subi des blessures. Le partenaire du projet ROKPA a fini par trouver un médecin pour effectuer des consultations. Deux volontaires l’assistent. A part du traitement des maladies, le médecin instruit ses patients dans le bon comportement pendant cette crise du corona virus et leur montre les mesures d’hygiène à respecter. Dans un pays comme le Zimbabwe, il est très difficile de mettre en place les règles de distanciation sociale. Les gens vivent dans des espaces très confinés et, surtout dans les villes, l’espace est très limité. Par conséquent, même les normes d’hygiène minimales ne peuvent guère être respectées.

Quelles sont les perspectives au Zimbabwe?

Le confinement continue, au moins jusqu’au 4 mai 2020. Le taux d’infection est toujours relativement bas, mais les hôpitaux ne sont toujours pas préparés à une pandémie. Au Zimbabwe, beaucoup vivent au jour le jour, beaucoup occupent un emploi non réglementé et par conséquent dépendent d’un revenu. Quand ils ne peuvent pas travailler à cause du couvre-feu, des familles entières souffrent de la faim.

Une consultation médicale coute 7.70 francs, des médicaments en moyenne 9.60 francs par personne. Même avec une contribution modeste vous pouvez aider les plus pauvres au Zimbabwe. Faites votre don sur le site