Régions tibétaines de Chine: l’aide sur le Toit du monde

ROKPA soutient actuellement la population tibétaine grâce à environ 100 projets particulièrement utiles. En effet, les régions tibétaines de Chine figurent parmi les plus pauvres au monde. Ce territoire grand comme l’Europe est occupé par une population d’environ six millions d’habitants qui vit très pauvrement de l’élevage et de l’agriculture. Les habitations sont situées entre 3000 et 5500 mètres, ce qui en fait la région habitée la plus haute de la planète.

L’Himalaya connaît des étés courts et des hivers extrêmement longs et rigoureux. Les changements climatiques génèrent des menaces immédiates sur la vie de la population locale, traditionnellement composée d’agriculteurs et de nomades.

Les activités humanitaires de ROKPA se concentrent sur le Tibet oriental qui couvre la région autonome du Tibet et les provinces de Sichuan, Qinghai, Yunnan et Gansu. Dans cette région, en partie très isolée, les routes praticables sont rares et souvent en mauvais état. La population vit dans des conditions modestes, voire dans la pauvreté, sans aucune aide de l’État, ni sans aucun accès aux soins médicaux de base.

Depuis 1990, ROKPA INTERNATIONAL soutient la population tibétaine à travers plusieurs centaines de projets. Grâce à son partenariat fructueux avec les autorités locales, ROKPA compte parmi les rares organisations caritatives à pouvoir apporter son aide dans cette région.

Faits et Chiffres

Nombre d'habitants:Environ six millions (près de la moitié des Tibétains vivent dans la région autonome du Tibet; l’autre moitié vit dans les provinces du Tibet oriental)
Produit national brut (par tête et par an):CHF 2'500.– (2'000 €)
Mortalité infantile chez les moins de 5 ans:14,7% (Suisse: 0,4%)
Taux d’alphabétisation des adultes:60% (73% des Hommes, 48% des Femmes)
Espérance de vie:67 ans (Suisse: 82 ans)
Santé:La région manque cruellement de médecins; elle compte un médecin pour environ 15 000 habitants (Suisse: 1 médecin pour 244 habitants)

Source: Il n’existe aucune donnée officielle fiable pour le Tibet. Les chiffres indiqués proviennent d’estimations de spécialistes. Situation en 2015.